#5

Le temps est venu de demander des contreparties environnementales aux soutiens budgétaires.

Lien
copié

Le temps est venu de demander un engagement explicite en faveur de la transition écologique et sociale en contreparties des mesures budgétaires et outils économiques offerts aux acteurs économiques.

Cette crise unique appelle des réponses uniques. Qu’elles soient politiques, économiques, sociales, l’Etat s’est employé à mobiliser des leviers jamais utilisés auparavant.
Le sauvetage des acteurs économiques est une nécessité. Les soutiens financiers sont une bonne chose. Toutefois, on ne peut omettre les défis qui sont devant nous.

L’absence de contreparties écologiques aux mesures de soutien budgétaire fait courir un risque économique et financier majeur à notre société, et pas seulement au climat.
Les dépenses publiques doivent permettre à la fois d’éviter une casse sociale majeure et d'entamer une redirection des activités des entreprises concernées.
Le temps est venu de ne plus dissocier crise écologique et crise économique. Les engagements pris aujourd’hui doivent dessiner l’économie de demain.
Comme le recommande le Haut Conseil pour le climat, le soutien budgétaire et les mesures économiques doivent être subordonnés à l’adoption de plans d'investissements compatibles avec les enjeux écologiques et l’emploi.

Lien
copié
Retour en haut